BOUTIQUE MODE BIJOUX VETEMENTS

CHALLENGE SEXNOW.FR : OSER SE LANCER 

CHALLENGE SEXYNOW.FR : OSER SE LANCER

« Je ressens comme une boule dans le ventre… L'idée d'agir me met dans tous mes états ! ». «Je n'ose pas…», «Je ne suis pas capable de…». 


Oser. Avoir du courage. Avoir l'audace de faire quelque chose . Réussir à s'affirmer. Réussir à rester soi-même et assumer les conséquences de ses actes. Ne pas pouvoir oser, ou le manque d'audace proviendrait dans la majorité des cas, un manque de confiance en soi. 

Le manque de confiance en soi est au cœur d'une pyramide avec à sa base l' estime de soi acquise dès notre enfance, et au sommet de la pyramide l' affirmation de soi (qui constitue la fonction qui s'extériorise). Ce manque de confiance nous empêche d'oser, de s'aimer et d'exister face aux autres.


POURQUOI JE N'OSE PAS ?

«Beaucoup de mes proches n'arrêtera pas de me répéter: il suffit de le vouloir pour…»; «Je veux me lancer mais c'est plus fort que moi, j'ai toujours un frein qui me retient! »


Je me bloque toujours au dernier moment, dès que je désire quelque chose. «C'est vrai que j'ai peur d'échouer, j'ai peur d'être ridicule».

La peur de ne pas y arriver et l'idée de l'échec me paralysent véritablement. 

Le cercle vicieux composé des éléments suivants peut se mettre alors en place : anticipation de l'échec (blocage 1), puis focalisation sur l'idée de l'échec (blocage 2) , puis individu qui se rencontre en et fuite face à la situation (blocage 3), puis dévalorisation et sentiment de honte et de culpabilité (blocage 4), pour terminer par un blocage profond dans la capacité à agir (blocage 5).

On peut guérir de ce manque de confiance en soi, en agissant à un endroit quelconque de ce cercle vicieux décrit ci-dessus.


 

Voici quelques pistes pour enrayer ce manque de confiance en soi :

solution 1 pour le blocage 1 : essayer de relativiser et reconsidérer positivement cette idée de l'échec

solution 2 pour le blocage 2 : J'ose, je passe à l'action, en me fixant un premier objectif réalisable. J'ose en avançant à petits pas.


solution 3 pour le blocage 3 : J'apprends à apprécier ma réussite, aussi petite soit-elle. « J'ai réussi ! ». Vous avez eu cette audace. Savourez chacune de vos victoires.

solution 4 pour le blocage 4 : Pourquoi ne pas se valoriser, réapprendre à mettre en valeur… même avec notre modération habituelle. Cette étape n'est pas anodine et doit reconstruire son estime de soi en apprenant à se féliciter et se complimenter. Vous pouvez faire une petite fête qui aura beaucoup de sens pour vous.

solution 5 pour le blocage 5 : Oser faire le point sur les situations antérieures qui se sont terminées par des échecs. Imaginez des solutions que vous auriez pu essayer, tenter pour réussir (analyzer et démystifier l'échec).




  • anticipation de l'échec

  • focalisation sur l'idée de l'échec 

  • blocages récurrents


OSER : ET SI JE REUSSISSAIS A M'AFFIRMER AVEC LES AUTRES !


Voici quelques pistes pour reprendre votre place dans le groupe

● Vous allez essayer d'exprimer vos désirs et vos besoins, en présence des autres.

On va arrêter certaines pensées limitantes comme: «je vais sûrement déranger», «inutile de demander, ce sera refusé…».


● Apprendre à dire « NON », pour délimiter vos capacités et vos limites. 


● Apprendre à se mettre en valeur (se mettre en avant). Car vous êtes plutôt discret (e) et vous n'aimez pas montrer vos capacités aux autres. «Je vais m'attirer la jalousie de…».


 


OSER : ET SI J'OSAIS MAINTENANT, PUISQUE JE ME CONNAIS BIEN ET JE M'APPRECIE MIEUX !


OSER : ET SI J'OSAIS MAINTENANT, PUISQUE JE ME CONNAIS BIEN ET JE M'APPRECIE MIEUX !


Voici quelques pistes pour arriver à mieux s'apprécier


● Apprenez à vous connaître vraiment

Avez-vous des pensées négatives ? Ces pensées sont-elles intimement liées à votre vécu ? Reliées à une souffrance que vous avez déjà identifiée?

Il y a deux solutions : La première solution étant d'essayer d'oublier ces pensées négatives. Et la deuxième solution est de ré-interpréter ces pensées négatives qui réapparaissent régulièrement.


● Posez vous la question : « est-ce que je ne suis pas trop dûr (e) avec moi-même ? Les mauvaises définitions d'un mot sont aussi des sources de dérapages, de mauvais jugements et surtout d'excès.

Reconsidérer et redéfinir un mot, une expression, permet de ne pas s'égarer dans une mauvaise interprétation ou une mauvaise argumentation (cela doit être précis sur les jugements sur vous-même).


● Toujours vérifier que vos auto-jugements sont fondés, en pesant le pour et le contre (faites deux colonnes sur une feuille blanche).


● Essayez de maîtriser cette auto-critique permanente distillée par votre « radio-critique ». Cette radio-critique qui dissuade de faire ça ou ça. C'est celle qui vous bloque dans toutes vos intentions, vos actions et vos projets.

 Apprenez à écouter cette petite voix, pour ensuite les reformuler positivement ou les laisser partir progressivement (essayer de les mettre à distance).

On dit encore, plus radicalement, de couper le sifflet à cette «radio-critique».


● Changez le jeu, changez votre disque dur et remplissez votre mental de conseils et pensées positives provenant de vos propres expériences, d'encouragements sincères et de l'aide de vos proches.




 Il y a une interaction entre la confiance en soi et nos actions. En effet, l'action est indispensable dans l'acquisition de la confiance en soi, et réciproquement la confiance en soi est nécessaire au fait de passer le pouvoir à l'action.

Vos expériences quotidiennes vous mettront en confiance et vous n'aurez plus peur d'agir. Le fait de répéter certaines actions et d'observer que vous pouvez avoir des résultats positifs: tout cela vous présente un sentiment positif d'efficacité.


OSER : OSER AGIR


Que faire pour développer votre confiance en vous et passer à l'action facilement ?


● D'abord, passer à l'action qui si vous avez un intérêt à agir.


● Récoltez tout ce qu'il y a de positif dans votre vie pour faire un inventaire de votre stock d'expériences positives. En faisant votre inventaire de votre positivité, apprendrez à vous tourner plus spontanément vers vos expériences positives pour agir et réagir.


OSER : QUAND ON SE CONNAIT PARFAITEMENT

En se posant des questions sur soi-même, on arrive enfin à peindre son personnage. Il s'agit d'obtenir une opinion objective de nous-même. Eliminons donc nos opinions négatives sur nous.


Question 1 : quels sont les défauts et qualités

Beaucoup d'entre nous ne voient que leurs fromages et pas du tout leurs qualités (faites pour commencer un tableau 2 colonnes avec des défauts et qualités)


Question 2 : dans mon passé, qu'est- que j'ai réussi ou échoué


Question 3 : Où suis-je compétent ? Et dans quel domaine, je dois encore me perfectionner ?

Question 4: Pour passer à l'action, il sera intéressant de placer le curseur de la note que vous donnez pour le bien procuré par votre action. 

Exemple : quelle note vous donnez-vous pour cette discussion avec votre petit (e) ami (e) ? ou pour ce moment passé au restaurant ? En apprenant à nuancer vos jugements, en évitant d'être trop dûr (e) avec vous-même, vous arriverez à passer à l'action dans n'importe quelle situation. 


Passer à l'action, après avoir écouté les observations et les conseils des autres . Ne vous focalisez pas uniquement sur vos pensées intérieures qui vous influencent dans un sens.

Chaque jour en fin de journée, on note, sur un petit carnet de route, ce qui a été positif pour vous , ce que vous avez fait de bien et vos résultats plutôt positifs.


Cela pourra être un acte positif, une compétence acquise, une qualité humaine, ou un retour positif des autres.

Dopez votre côté positif pour passer plus facilement à l'action. N'hésitez pas à relire ce carnet de bord 3 fois par semaine pour vous stimuler.

 

OSEZ !   MAIS COMMENT PRENDRE UNE  DECISION ? 


Pour arriver enfin à prendre sa décision, vous pouvez procéder par étapes :

- Mettre par écrit l'ensemble des décisions que vous avez à prendre

- Evaluez avec une note de 0 à 100 la difficulté que vous avez à prendre cette décision. Dans la colonne à côté, vous mettez la note que vous donnez à la gravité des conséquences selon vous, si vous vous trompez. La 3ème colonne sera le total des 2 notes précédentes. Ainsi pour chaque résolution ou décision à prendre, correspondra une note. À partir de ce tableau, vous choisissez la décision qui a le total plus faible puis cherchez toutes les solutions possibles à cette décision.

- Pour agir : choisissez la solution à votre décision qui a le plus d'avantages et moins d'inconvénients.

- Pour agir : apprenez à réévaluer vos anciennes actions. Vous pouvez vous réévaluer avec le système de notes ci-dessus.



Osez agir : parce que vous savez vous fixer des objectifs accessibles

  Evitez les exigences trop élevées. Savoir atteindre et valider ses micro-objectifs. La réussite nous donne bien sûr des ailes pour combattre dans l'action et dans de nouveaux projets.




Osez agir : malgré la peur de l'échec.

Nos expériences, nos tentatives, nos échecs, une fois analysés et décortiqués, deviennent des moteurs qui nous conduisent au succès.


OSEZ VOUS LANCER 

AVEC SEXYNOW.FR 

www.sexynow.fr 

NOS GARANTIES

Il y a minutes

Merci pour votre achat !

X